Nos conseils pour le bronzage

Qui bronze ?

Toute personne qui bronze en s’exposant aux rayons du soleil.

Quel temps de bronzage

est conseillé ?

Bien que la méthode de bronzage UVA ne fasse pas craindre de coups de soleil, il est bon de faire attention, surtout après une longue période sans exposition au soleil. Pour ne pas prendre de risques inutiles, déterminez votre phototype de peau et reportez-vous au tableau des temps conseillés  affiché  dans  la  cabine. Le temps d’exposition dépend de la qualité et de la quantité du rayonnement ainsi que de la sensibilité des sujets exposés.

Combien de séances sont nécessaires ?

Là encore, comme on le ferait au soleil en plein air, il faut distinguer les différentes aptitudes de la peau au bronzage. En règle générale, une peau bronzant normalement permet d’obtenir un beau bronzage uniforme en 3 à 4 séances.

Les premières expositions doivent impérativement être espacées de 48 heures. Pour conserver le bronzage obtenu, 1 à 2 séances  hebdomadaires suffisent.

Ne vous exposez jamais au soleil et à l’appareil le même jour.

Ne dépassez pas le nombre de séances maximales indiquées sur le tableau des temps.

Quelques précautions à respecter :

Le rayonnement ultra-violet du soleil ou d’un appareil de bronzage peut affecter les yeux ou la peau. Les effets biologiques dépendent de la qualité et de la quantité de rayonnement ainsi que de la sensibilité des individus.

L’exposition de la peau aux rayonnements ultra-violets artificiels ne prépare pas la peau à l’exposition aux ultra-violets solaires. Elle n’est pas susceptible d’avoir un effet bénéfique sur la santé des personnes. L’effet escompté est uniquement cosmétique.

Certains cosmétiques ou médicaments peuvent augmenter la sensibilité des utilisateurs. Consultez la liste affichée dans la cabine et abstenez-vous de toute exposition pendant les périodes durant lesquelles vous prenez de tels médicaments. Il s’agit notamment de certains antibiotiques, somnifères, antidépresseurs, antiseptiques locaux ou généraux. En cas de doute, consultez votre médecin.

Consultez ainsi votre médecin si des cloques persistantes, des blessures ou des rougeurs se développent sur la peau, ou en cas d’antécédents de pathologie cutanée.

Certaines personnes présentent une réaction particulière à l’exposition sous ultra-violets. En conséquence, il leur est recommandé de réduire ou d’adapter leur temps d’exposition.


Selon le Décret N°97-617 du 30 mai 1997

“Utilisez toujours les lunettes de protection fournies”;

“Enlevez les cosmétiques bien avant l’exposition et ne pas appliquer d’écran solaire”;

“S’abstenir de s’exposer pendant les périodes où des médicaments qui augmentent la sensibilité aux rayonnements ultra-violets sont pris, notamment antibiotiques, somnifères, antidépresseurs, antiseptiques locaux ou généraux. En cas de doute, consultez un médecin”;

“Respectez un délai de 48 heures entre les deux premières expositions”;

“Ne pas s’exposer au soleil et à l’appareil le même jour”;

“Suivre les recommandations concernant la durée, les intervalles d’exposition et les distances à la lampe”;

“Consultez un médecin si des cloques persistantes, des blessures ou des rougeurs se développent sur la peau ou en cas d’antécédents de pathologie cutanée”.